MagicaBox: Voici un petit résumé des progrès accomplis depuis 4 mois

La dernière fois que nous avions fait un point, nous attentions tous un prototype numéro 2 suite aux ajustements demandés sur la première version au lendemain de notre retour d’Asie. Le 28 juin dernier, nous vous annoncions en effet : « Notre fournisseur travaille actuellement à la réalisation du prototype numéro 2 que nous devrions réceptionner dans les 15 jours »

Il s’agissait alors de changer la batterie pour une capacité plus importante et donc une durée d’utilisation plus longue ainsi que le clavier qui était mal ajusté et la coque arrière en y intégrant le bouton SOS qui reposait avant sur la batterie. Ces changements étaient indispensables et nous ne pouvions pas accepter de produire une MagicaBox sur la base du prototype 1.

Le changement de la coque arrière (plus large car elle intègre une batterie plus épaisse) a impacté les délais de livraison, bien plus que nous ne l’attendions.

En effet, la coque arrière de la MagicaBox n’est pas juste un couvercle de plastique car elle intègre des parties mécaniques pour le bouton SOS, ainsi que différentes antennes pour le bon fonctionnement des étiquettes magiques et des balises sonores en particulier. De plus, il a fallu modifier le positionnement de la caméra arrière pour tenir compte de cette coque plus large.

Le prototype numéro 2 étant régulièrement modifié, manipulé et abimé par les aller retours entre la France et l’Asie, nous avons pris la décision de passer commande d’une pré-série de 10 MagicaBox intégrant ces mises à niveau avec de nouveaux circuits électroniques. Ceci nous permettra de travailler sur la partie logicielle de manière plus sereine et d’écarter les soucis techniques récurrents que nous avions rencontrés par le passé nous obligeant à renvoyer régulièrement des MagicaBox au fabriquant.

Les dates de livraison depuis cette commande en août on été reportées à plusieurs reprises pour diverses raisons :

  • les branchements vers l’écran tactile ont du être ajustés car ils étaient trop fragiles, idem pour la connexion au clavier en façade.
  • les moules pour les pièces plastiques ont dû être refaits ainsi que la texture appliquée en surface (ce qui donne plus d’accroche au téléphone dans la main)
  • les circuits imprimés sont neufs et 10 exemplaires sont fabriqués par un prestataire qui a dû nous intercaler entre les commandes des clients plus gros, ce qui en terme de mise en place de chaine de fabrication, commande de composants, et divers autres paramètres logistiques a décalé de plusieurs semaines cette livraison. Notre commande prévoyait une livraison en 1 mois, les circuits imprimés ont étés livrés hélas 2 mois après (voir illustration)

  • et enfin, ce qui a décalé encore à fin octobre une date probable de livraison : les antennes qui ont dû être ajustées à la nouvelle coque.

Nous espérons que les MagicaBox qui vont nous être livrées vont être satisfaisantes pour nous permettre d’ajuster notre logiciel interne : ROM et interface dans les semaines qui viennent.

Cependant, ces délais nous ont permis de progresser sur quelques aspects logiciels et anticiper d’autres problématiques plus pointues liées à l’intégration ou non de certains logiciels de Google sur notre MagicaBox. Nous nous reposions en effet sur le logiciel Google Play Store Android pour mettre à jour notre interface, toutefois, il est possible que ce logiciel ne soit pas fourni (pour des questions de législation européenne et de coût de licences) et nous avons dû envisager un autre système de mise à jour de notre logiciel. Il nous reste à le tester sur les nouvelles MagicaBox et nous assurer de sa fiabilité. Nous avons également intégré de la reconnaissance de texte (OCR) vous permettant par exemple d’identifier les expéditeurs de courriers administratifs sur une enveloppe. Et enfin, nous avons planché sur l’amélioration de la gestion du SOS pour en étendre ses possibilités et le rendre plus fiable.

Comme le montre l’illustration ci dessous datant de cette semaine, notre usine a enfin rassemblé les composants nécessaires à la fabrication des 10 exemplaires du prototype 2 que nous devrions recevoir dans les meilleurs délais d’après notre correspondant.

Nous vous informerons de la bonne réception de ces 10 MagicaBox et de la progression des ajustements logiciels par la suite.